La prochaine génération d’eDocs : Le CSIO offre des solutions numériques de facturation et d’indemnisation pour faire économiser temps et argent aux courtiers

Les groupes de travail sur la facturation et l’indemnisation, créés par le comité INNOTECH du CSIO, ont choisi de mettre à profit CSIOnet et la norme eDocs du CSIO pour fournir des avis électroniques sur la facturation et l’indemnisation.

Ces groupes de travail ont approuvé l’utilisation de CSIOnet et de la populaire norme eDocs en raison de leur adoption à l’échelle de l’industrie et de leur notoriété parmi les fournisseurs d’assurance – y compris plus de 2 200 courtiers et tous les principaux assureurs.

Contexte

Le comité consultatif INNOTECH a été mis sur pied en août 2019 pour évaluer l’application des technologies existantes, nouvelles et émergentes et de l’innovation numérique dans le secteur de l’assurance de dommages. Composé d’un échantillon représentatif d’intervenants de l’industrie, y compris des assureurs, des courtiers et des représentants de l’Association des courtiers d’assurance du Canada (ACAC), le Comité détermine, présélectionne et approuve des solutions pour résoudre certains des problèmes les plus courants et pointus de l’industrie.

En mars 2020, le Comité consultatif a présélectionné les avis de facturation et d’indemnisation comme deux points névralgiques prioritaires de l’industrie pour l’élaboration de solutions numériques. Des groupes de travail sur la facturation et l’indemnisation ont ensuite été mis sur pied pour étudier plus en profondeur les solutions.

Une démarche pénible

On peut soutenir que deux des transactions les plus importantes et les plus omniprésentes dans l’industrie sont les demandes de facturation et d’indemnisation non liées aux changements touchant les polices.

Le processus actuel est habituellement lent et peu commode lorsque les clients ont des questions sur la facturation ou l’indemnisation. Pour les courtiers qui répondent aux demandes de renseignements sur l’état de l’indemnisation ou les changements apportées à la facturation, un certain nombre d’échanges avec l’assureur engendrent une fastidieuse expérience de service à la clientèle. De toute évidence, cette lacune au chapitre de l’échange de données entre les logiciels des assureurs et ceux des courtiers se traduit par une expérience peu harmonieuse.

En l’absence de flux de travail communs pour ces demandes de renseignements, les systèmes logiciels exclusifs utilisés par les assureurs et les courtiers empêchent le partage des données des clients – les machines ne peuvent pas se parler. Par conséquent, le recours à des méthodes inefficaces et désuètes entraîne la perte de temps précieux, ce qui amène les courtiers à être réactifs plutôt que proactifs.

En juin dernier, le CSIO a mené un sondage sur l’expérience des courtiers à l’égard du processus actuel de traitement des demandes de facturation et d’indemnisation :

  • 66 % ont déclaré faire au moins un appel téléphonique par jour à un assureur au sujet d’une demande d’indemnisation
  • 74 % aimeraient recevoir une mise à jour sur l’état des demandes d’indemnisation dans eDoc
  • 68 % ont déclaré consacrer au moins une heure par jour au soutien des clients pour des questions liées à la facturation
  • 68 % des courtiers aimeraient recevoir un avis d’annulation (document de facturation) comme eDoc

CSIOnet et la norme eDocs du CSIO facilitent la vie des courtiers

CSIOnet est essentiellement l’« autoroute de l’information » sur laquelle transitent les eDocs et il constitue le réseau de connectivité et d’échange de données entre les assureurs et les courtiers du secteur des assurances de dommages. Plus de 38 000 courtiers et 75 assureurs se branchent quotidiennement à CSIOnet, et plus de 45 millions d’eDocs ont été envoyés au cours de l’année écoulée.

La norme eDocs du CSIO permet de télécharger des documents directement du système d’un assureur sur le système de gestion des courtiers (SGC), par l’entremise de CSIOnet. Les eDocs sont normalisés, ce qui signifie que les assureurs et les courtiers qui les utilisent structurent leurs données selon les règles convenues pour permettre à tout logiciel de lire et de stocker ces données.

Dans un récent sondage auprès des membres du CSIO, l’expérience des courtiers à l’égard de l’utilisation de la norme eDocs du CSIO s’est traduite par des commentaires très positifs de leur part :

  • 96 % des répondants étaient « Satisfaits » ou « Très satisfaits » de leur expérience des eDocs – parce que les eDocs répondent à un besoin de réduction du papier, ce qui se traduit par des flux de travail plus efficients qui permettent des opérations instantanées en temps réel
  • 79 % ont indiqué que les eDocs étaient utiles ou très utiles pour les assurances des particuliers et des entreprises
  • 73 % ont déclaré des économies pouvant atteindre une heure par jour grâce aux eDocs

Solutions numériques d’INNOTECH pour la facturation et l’indemnisation – Simples, rapides et homogènes

Les solutions numériques de facturation et d’indemnisation offrent aux assureurs la possibilité d’envoyer des renseignements sur les clients aux courtiers sous forme d’eDocs, par l’entremise de CSIOnet. L’information électronique est clairement étiquetée et jointe au dossier du client. Les courtiers peuvent consulter le fichier dans leur SGC et voir les principaux détails de facturation et d’indemnisation qui ont été automatiquement transmis. De plus, les eDocs réduisent la consommation de papier chez les courtiers, les assureurs et les clients, créant ainsi des flux de travail plus efficients qui permettent des transactions instantanées en temps réel.

Les courtiers et les assureurs reçoivent une solution pratique et efficace avec des renseignements exacts et à jour sur l’état de l’indemnisation et la facturation. Il s’agit d’un grand pas en avant dans le partenariat entre courtiers et assureurs et dans la prestation d’un service exceptionnel à la clientèle.

« La numérisation et l’automatisation des opérations essentielles dans le cadre des processus d’indemnisation, de facturation et de souscription auront une incidence importante et positive sur les courtiers et l’expérience client. L’élimination du travail manuel signifie une productivité et une efficience accrues pour les courtiers, puisqu’il leur faut moins de temps pour communiquer avec les assureurs partenaires, de sorte qu’ils disposent de plus de temps pour se concentrer sur le client », explique Catherine Smola, présidente et chef de la direction du CSIO.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les solutions numériques de facturation et d’indemnisation d’INNOTECH, accédez au cours intitulé « Tout INNOTECH » dans le cadre du programme d’apprentissage en ligne pour les membres du CSIO . Les courtiers peuvent savoir combien de temps ils peuvent gagner et combien d’argent ils peuvent économiser grâce à ces solutions en utilisant la calculatrice d’économies du CSIO.