CSIO - Information de base sur eDocs à l’intention des courtiers d’assurance des enterprises

Au Canada, en assurance des enterprises, le réseau de distribution par courtage détient une part du marché supérieure à 90 %, ce qui est remarquable compte tenu de la concurrence qu’exercent les directs. Comment peut il maintenir cette supériorité ?

Pour préserver leur avance, les courtiers doivent impérativement innover et investir dans des technologies telles qu’eDocs, ce qui leur permettra d’améliorer leurs opérations. Or, il existe de nombreux mythes entourant la nature et le fonctionnement des eDocs. Nous nous emploierons ici à dissiper les plus courants.

Mythe

Les eDocs ne peuvent être utilisés dans le cas des branches d’assurance commerciale

Réalité

La norme eDocs n’est spécifique à aucune branche d’assurance ni à aucun document. De fait, plusieurs assureurs les offrent aujourd’hui pour les polices d’assurance commerciale. Pour savoir quand vous pourrez effectuer le changement, communiquez périodiquement avec les représentants des assureurs.

Mythe 

Pour recevoir des eDocs commerciaux, il faut disposer d’un système de gestion commerciale

Réalité

Tout ce dont vous avez besoin est un système de gestion de courtage qui est compatible avec la norme eDocs.

Mythe 

Avec eDocs, on peut recevoir seulement certains documents comme les pages de déclaration

Réalité

La norme eDocs s’applique à tout type de documents, qu’il s’agisse de factures, de copies envoyées aux créanciers hypothécaires ou de l’IRCA. Même les gros documents complexes peuvent être transmis par eDocs.

Mythe 

Il est difficile de quantifier les bénéfices qu’entraîne l’adoption des eDocs

Réalité

Le CSIO a mis gratuitement à la disposition des courtiers une calculatrice d’économies qui utilisent des données opérationnelles réelles pour estimer les économies de temps et d’argent.

Mythe 

Les eDocs permettent seulement de réduire les coûts d’exploitation et d’améliorer l’efficacité du flux de travail

Réalité

Les eDocs permettent en plus d’améliorer le service à la clientèle. En recevant des documents de police directement dans votre système de gestion commerciale  ou dans votre système de gestion de courtage, vous pourrez obtenir instantanément de l’information sur des clients, ce qui vous évitera de les mettre en attente durant les appels de service. Le temps que vous consacriez auparavant au classement et au balayage de documents pourra être attribué à des activités rémunératrices.

Avez-vous dressé votre propre liste des mythes et réalités au sujet des eDocs?

Liens connexes